ARTICLE

Cercle Cheminaire #1

Cheminaire du Cercle Cheminaire de Lucien Kokh

Le Cheminaire de Lucien KOKH a se publier sur  son blog. Les membres de ce Cercle sont composés de personnes ayant une formation riche et variée, une expérience personnelle et un gout de travail sur soi, une expérience et des fonctions dans des structures conseils, de soin, d’enseignement ou d’entreprise. Elles ont toutes expérimentées leur travail propre en relation et approfondissement avec Lucien Kokh.

Ce rendu public s’offre « comme un témoignage et une empreinte réelle de son exercice ». Il va commencer par le thème de la question du père dans l’actualité des vies et des personnes. Il a été précédé par celle de la souffrance et comme liée au corps comme substance réelle, qui a été mise en relation et face à face, avec la réalité dont on parle et communique dans le langage et l’échange. Et aussi en incluant les messages et type de message liées et issus des situations.

La question du père dans la société actuelle

Cette question intervient comme un témoignage sur un fond de mise en commun, en rapport avec l’expérience des participants et selon l’expérience qu’ils ont de l’univers autour d’eux.

Le Cercle recherche l’art et la capacité de la distance et du questionnement, mêlé au respect des personnes.

Pourquoi commencer ainsi ? La réponse tient à la place à donner à cette question, aux réponses à apporter, et à une forme de constat lié au contexte.

En recherchant la notion d’expérience de vie, qui commence dans l’enfance, et la question du père se liant ou s’associant à celle de société. Attitude : Il s’agit de se regarder au travers de son corps, ses perceptions et sa conscience, dans la globalité et la mise en commun de cet échange, ce qui élargit l’espace des données et des consciences.

Ce Cheminaire (ou art de se trouver et chercher son chemin), pose des jalons en « clinique et circonstance de vie ». Et pas seulement sur le plan savant ou en clinique du développement ou des atteintes amalgamées en tant que santé mentale ou psychiatrique. La question de l’expérience de soi et de son utilité et usage, interne à son expérience de vie, sont mises en évidence dans la prise de possession et la constitution de soi.

Il s’agit aussi de tenter d’étendre les notions liées à la clinique dite psychanalytique pour rejoindre des énoncés et des espaces de réalité. Où l’esprit et le corps se trouvent conjoint et trouvent un espace élargi. Il s’agit d’élargir les conditions de se parler et de se faire comprendre ou en parlant à des tiers. On parle aussi de soi et de ses expériences de vie et on fait consister le Soi. Parler voulant dire, réaliser la performance d’un acte en vue de transmettre.

Il s’agit d’élargir les conditions de se parler et de se faire comprendre en se parlant à des tiers. Parler de soi de ses expériences de vies dans ce cadre, c’est aussi se parler et ainsi faire consister du Soi dans ce Miroir vivant.

Des entrées ou participation sont possibles voire souhaitées, en déclinant son intérêt, sur demande et rencontre avec la coordinatrice Pascaline Lesaive et/ou d’un des membres Cercle Cheminaire.

webmaster, 11-09-2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *